Votre radio, vos accents

NOUVELLES

Des nouvelles à propos de la pandémie et du vaccin

Tony Nickonchuk, pharmacien clinicien de Peace River, explique que le principal défaut de l’Alberta à comparé de l’Islande, l’Australie et la Nouvelle-Zélande est que dès que les cas baissent, la province ouvre tout à la place de juste attendre de voir si la courbe se maintient.

Il aborde aussi le mythe sur le vaccin AstraZeneca et explique que la compagnie n’a pas bien communiqué l’information suite au scandale des caillots de sang. Toutefois, le vaccin, selon la nouvelle version d’essai aux États-Unis, reste bon à 75 % pour ceux ayant quelques symptômes, mais à 100 % pour ceux en état critique.

Voici le résumé en français de l’entrevue en anglais qui se trouve aussi à la fin:

Pour l’intégrale de l’entrevue en anglais avec Tony Nichonchuk, pharmacien clinicien: