Votre radio, vos accents

NOUVELLES

Journée de la vérité et de la réconciliation, les excuses de l’église arrivent tardivement
bougies posées par terre en hommage aux enfants autochtones

Il y a plusieurs jours, les évêques du Canada ont présenté leurs excuses face aux abus commis sur les enfants autochtones dans les écoles résidentielles. L’Alberta reste la province qui compte le plus de pensionnats. Wendy Goulet, résidente de Rivière-la-Paix et travailleuse pour les services autochtones et les services sociaux communautaires, émet certaines réserves concernant l’approche de l’église.  

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Les excuses présentées par l’église aux Premières Nations laissent un goût doux-amer pour Wendy Goulet, dont le père a résidé dans ces écoles. Selon elle, ces excuses se prêtent à point nommé après les découvertes macabres des tombes et des ossements d’enfants dans les jardins de ces pensionnats.

 

Wendy Goulet espère que ces excuses en aideront certains, mais pensent qu’elles coïncident à la découverte des tombes en Colombie-Britannique et en Saskatchewan. 

× Close